Reviens, Reviens

Reviens, reviens
J’ai tant besoin de ta présence
Ton départ a bousculé toute ma vie
Reviens reviens
Il ne faut pas que ton absence
Brise nos chances
En brisant notre vie
Sans toi, sans toi
Tout seul dans la maison je traîne
Et tout me rappelle notre bonheur disparu
Le fouet les chaînes
L’acide sulfurique et même
La gazinière lorsque je t’asseyais dessus
Aïe souviens-toi les claques
Rappelle-toi les bleus
Souviens-toi de l’époque
Où je t’accrochais par les pieds
Menottes aux mains pour t’insulter
Aie souviens-toi les claques
Mes coups de pieds en vache
Mes coups de tisonnier…

Reviens reviens
Si tu veux pas si tu t’obstines
Pour te punir je pourrais faire n’importe quoi
Être gentil, ou pire avoir l’âme câline
Et te faire des bisous ne m’y oblige pas
Sans toi sans toi
Pourquoi garder dans la mémoire
Les échos de mes coups de poings
Et de tes cris
Reviens reviens
J’ai fait réparer la baignoire
Par un ancien électricien nazi
Aïe viens t’auras des bosses
Des coups des plaies des crosses
Et si tu ne reviens pas
Aïe, aïe, aïe, aïe, aïe, aïe
C’est ta sœur qui en profitera.
Robert.