Salve Regina

L’océan ronronnait je sirotais ma bière
Un type est arrivé tout miel il m’a souri
D’un prophète il avait la barbe et les manières
Et bien sûr ça sentait moins la piété que l’escroquerie

Il m’a dit mon garçon je viens de la planète
Où les dieux sont vivants à mille années-lumières
Toi tu peux y aller si tu quittes ton squelette
Je suis là pour aider ton âme à prendre le charter

Il m’a dit viens et tout ce dont tu as rêvé
Je te promets que tu l’auras en plus chouette en plus beau
On te fera la vie belle et t’as déjà gagné
La valise RTL et les millions du père Foucault

Ici t’es moins que rien on te prend pour un guignol
T’es vieux t’es laid tu pues t’es fauché viens là-haut
Les filles vont t’adorer tu seras un sexe symbole
Et si tu n’as pas d’idée tu pourras faire chef de bureau

Et puis il a hurlé : À genoux mécréant
Cette nuit j’ai parlé longtemps avec les dieux
Ils t’offrent leur amour éternel flamboyant
Ils demandent en retour ton numéro de carte bleue

Bien sûr j’ai pas bougé pendant tout son folklore
Mais une mouette est venue lui chier sur le chapeau
Et j’ai pensé « c’est vrai les dieux ne sont pas tous morts,
Il en reste un qui sait encore commander aux oiseaux »

Je l’ai vu rengainer sa barbe d’évangéliste
Et s’enfuir en hurlant : Satan communautaire !
Et bon sang j’en rirais encore si ce fumiste
Une fois n’est pas coutume s’était enfui dans son charter

Et j’ai grillé une clope et j’ai fini ma bière
En regardant l’écume souligner l’océan
Quand le vent s’est levé j’ai baissé les paupières
Tandis que des voiliers glissaient au soleil déclinant