Mon cher journal

C’est aux Îles Lavezzi que je l’avais connu. Il n’était pas encore marié à Graziella, mais ils étaient déjà ensemble. Un beau couple. Ce qui me l’avait fait remarquer, c’était son comportement vis-à-vis de la nourriture. Quelque chose de mystique qui m’amusait. Gerbaud, c’était son nom. Gégé, qu’on l’appelait. ...