Mon cher journal

Aymé, fort de son prénom identique au patronyme de son auteur préféré, était en train de bosser sur une nouvelle aventure du « Passe-Muraille », le héros qui traverse les murs sans les abîmer. Enfin, quand je dis qu’il bossait j’exagère un poil, vu que pour le moment il n’avait...